La vie culturelle

Un projet culturel, artistique et participatif :

Action culturelle, atelier à l’école, spectacle dans le village, rencontre avec les artistes sont ici, chez nous, pour créer un autre rapport au temps, à la nature, au patrimoine et à l’espace !

Une véritable aventure collective à construire avec vous !

La mise en place d’une programmation culturelle et artistique est liée à notre projet. Elle est proposée à l’ensemble des habitants de Néron et de ses hameaux – Feucherolles et La Place – pour favoriser la rencontre, l’échange autour du spectacle vivant, et contribuer à participer à une démocratisation culturelle. Ainsi donner l’accès au plus grand nombre, permettre à la population, du plus jeune au plus ancien, de découvrir que le rôle du spectacle vivant est avant tout de stimuler la créativité, la part sensible de chacun d’entre nous.

C’est pourquoi depuis 2009, nous menons une action en direction de la musique, de la danse et de la lecture avec l’école, l’accueil de loisirs, l’école de musique et de danse des 4 Vallées, en y associant les associations de la commune.

Ainsi l’ensemble des habitants se rassemble autour de la pratique artistique, afin de participer et de rendre publics des ateliers.

Notre choix est d’inscrire notre action sur la durée, à l’échelle d’un territoire, afin de développer la circulation des publics et des oeuvres dans différents lieux, moyennant un partenariat pérenne avec des lieux de culte, des fermes, puis avec des structures de diffusion sur le département.

Les manifestations culturelles :

 

Que s’est-il passé en 2017 ?

Concours de caisses à savon :

Du soleil, des concurrents motivés, des voitures colorées, des boulistes enjoués, des supporters euphoriques, des organisateurs enthousiastes…..tous les ingrédients réunis pour une journée festive réussie.
La journée a commencé par les préparatifs. Les volontaires se sont partagés les tâches : préparation du pas de tir du feu d’artifice, mise en place de la Barbotte, des tables, bancs et barbecues pour le repas du soir ; sécurisation du parcours des caisses à savon par l’installation de ballots de paille.

Dès 14h00, véhicules et conducteurs se sont présentés, et le public a pu apprécier l’originalité, l’esthétique, la recherche technique de nos fous du volant. Les pompiers de Nogent-le-Roi avaient construit un camion, évidemment rouge, ressemblant à s’y méprendre à leurs véhicules d’intervention. Comme l’an passé, le couple de participants de Longboard est sur la ligne de départ. Tous les véhicules sont hauts en couleur : tricks, licorne,
voiture style Méccano, tracteur-tondeuse, voiture en palette, R8, Ferrari, Ogive biplace…..que d’imagination, de créativité !!

Trois épreuves de courses ont eu lieu : descente technique en slalom, descente de distance, épreuve de freinage, et pour terminer élection par le public de la voiture la plus originale. La Band’LA DO RÉ accueillait en musique chaque arrivée…..
Durant ces épreuves, une dizaine d’équipes de joueurs de pétanque ont bataillé dans une ambiance décontractée pour décrocher la victoire.
Cette journée s’est terminée par les remises de prix, puis s’est prolongée tard dans la nuit par les habituelles festivités du 14 juillet.

 

Que s’est-il passé en 2016 ?

La fête de la musique :

Cette année aura pu festoyer avec les groupes « Le Bon, la Brute, et la Raison », « Le jazz Band » de René Oghia, le groupe « Carlingue », le « Cabaret orchestra » et sa Chorale.

Concours de caisses à savon :

Les festivités du 14 juillet aura vu se dérouler la descente de caisses à savon dans la rue d’Ormoy devant de nombreux spectateurs. Huit voitures ont participé à cet événement, certaines ont été fabriquées pour l’occasion, d’autres étaient présents déjà à l’événement quelques années plus tôt. Ont également participé les caisses et luges de l’équipe de Villiers-Saint-Frédéric dans les Yvelines. Le soleil était de la partie et l’ambiance également.

 

Que s’est-il passé en 2015 ?

La fête de la musique :

En cette année 2015, la fête de la musique s’est étiolée sur différents lieux et sous différentes formes et styles musicaux. Au gré des chemins, les habitants pouvaient profiter d’un temps de pose en se laissant bercer par les notes d’un violon et d’une guitare au lavoir. Un peu plus loin, on pouvait entendre la voix d’une chanteuse accompagnée de son banjo au ponton du bout de la ganivelle tandis qu’un saxo et une guitare se faisait entendre à l’autre ponton.  Également, au terrain de boules,  une famille de 4 musiciens a pu faire une démonstration de leur habileté et pour finir la journée avec un concert improvisé et endiablé où tous et toutes  ont pu chantonner, danser sur les divers instruments musicaux qui s’y étaient tous retrouvé.

 

Le festival excentrique :

Un atelier boulangerie d’envergure avec Didier Poitevin, chef boulanger de Villiers le Morhier, qui nous a sensibilisé à « créer un pain » en complicité de Germain Bourré, désigner culinaire.
Les élèves de l’école des sources ont réalisé 120 boules de pain, dans lesquelles ils ont glissée des barres chocolatées pour améliorer la dégustation.

Un atelier conte, dans lequel des habitants se sont investi avec énergie, avec la complicité de la bibliothèque pour créer le spectacle « le pain de Néron » et une œuvre pérenne avec le four à pain.
Ce four à pain est géré par le Comité des Fêtes et pourra être utilisé lors d’évènements communaux.

Du cirque avec la compagnie « Le chepteil aleikoum » et son spectacle « Le repas », une exposition originale, un bal sous chapiteau … et un tournage imaginaire
Un livre « Qui voit le ciel dans l’eau…. » édité sur la collaboration des Néronnais avec Camille Perrau, démonstration faite qu’il y a de nouveaux projets artistiques qui existent, fondés sur le « faire ensemble ».

Le festival a réuni près de 3000 spectateurs et Néron est devenu, le temps d’un week-end, la capitale de la culture et de la rencontre !

Un orchestre est né : « Le grand orchestre des 4 Vallées ». Ce projet soutenu par le dispositif national « Orchestre à l’école », l’école de musique de la CC4V, les communes de Nogent-le- Roi, Faverolles, Néron avec la complicité de Guillaume Dutrieux – chef d’orchestre émérite -, puis du groupe de musiciens « Orchestra » de Jean-Jacques Lecomte et du groupe M’Wave.

Merci à l’ensemble des habitants, associations, agriculteurs, école, bibliothèque, passionnés, pour votre participation aux ateliers, aux spectacles, à la préparation, aux répétitions, aux réunions, aux différents pots et aux montages.
Grâce à vous, le festival a été une réussite tant sur l’ambiance que sur les projets “Le pain de Néron”, “Le Grand Orchestre des 4 Vallées”.

excentrique

scenes-eureliennes

excentrique

Que s’est-il passé en 2014 ?

Le festival excentrique :

En cette année 2014, le Festival excentrique s’est déroulé sur le thème de la rivière.

Le projet collectif, Rana Motus (mené par le collectif Dérives), a réuni une nouvelle fois les habitants de notre village, autour du Néron qui, au fur et à mesure des ateliers de préparation, s’est transformé en lieu de passage, de vie et de partage comme il l’était autrefois.

Les enfants de l’école des Sources ont fabriqué pour ce projet des pièges à grenouilles, des grenouilles en papier et créé une bande sonore de bruits d’eau pour agrémenter le parcours.

La journée du 21 juin a démarré avec Le Grand Orchestre des 4 Vallées regroupant les enfants du projet Orchestre à l’école (Néron, Nogent-le-Roi et Faverolles) , l’école de musique de la CC4V et le groupe Orchestra de Néron menés par le chef d’orchestre Guillaume Dutrieux.

Les festivités se sont ensuite déroulées de manière conviviale sous un grand soleil avec un spectacle de danse, une déambulation musicale autour du Néron, accompagnant la visite du Projet Rana Motus, ainsi que des créations visuelles et audiovisuelles dans la prairie.

Les visiteurs auront pu se désaltérer et manger grâce au comité des fêtes et des chasseurs qui avaient préparé un cochon de lait à la broche et des grillades.

Les éléments du parcours dans le lit de la rivière ont été conservés jusqu’au mois d’octobre pour le plaisir de tous les habitants.

A vous qui avez participé, de près ou de loin, dans l’eau ou au bord, dedans ou dehors, nous disons un grand merci pour avoir fait vivre ce Festival et avoir permis à notre cours d’eau de retrouver son charme, son attrait et son activité.

 

La bibliothèque municipale

Depuis plusieurs années, la bibliothèque de Néron est devenue municipale.

 

En plus de plusieurs centaines d’ouvrages disponibles sur place, la Bibliothèque L’Evasion fait partie du réseau de la BDEL, Bibliothèque Départementale d’Eure-et-Loir, qui vous permet d’avoir accès à plus de 250 000 ouvrages papier et plus de 1000 magazines en accès numérique.
La navette mensuelle de la BDEL livre tous les ouvrages que vous désirez.

 

Horaires  :
– mercredi : 10h30 à 12h00
– vendredi : 16h00 à 17h30
– samedi : 10h30 à 12h00

 

Cotisation :
Gratuit pour les enfants de moins de 18 ans.
La cotisation annuelle est de 5 euros pour les adultes.

 

Nos actions dans l’année :
Les bénévoles reçoivent régulièrement les enfants du centre de loisirs accompagnés d’une animatrice ou d’un animateur.
Les ateliers avec les enfants de l’école se déroulent chaque mardi (hors vacances scolaires) de 9h00 à 11h45.
Et toute l’année, des rencontres d’auteur, des expos, des événements…

 

Passez-nous voir pour plus de renseignements…

 

Coordonnées : bibliotheque-levasion@mairie-neron.fr
Tél : 09.69.80.48.14

 

L’équipe de bénévoles se compose maintenant de :

Françoise Lecomte, Responsable, Alexandra Chancel, Anne Gautier, Liliane Leviel, Sarah Houeix, Valérie Lapeyre.

Histoire et Patrimoine local

Un peu d’histoire…

La commune de Néron tire son nom du petit cours d’eau, qui traverse son territoire et sur les bords duquel les premières habitations s’établirent.

Si on attribue au mot une origine grecque, NERO pourrait se traduire par « endroit humide », ou par « cours d’eau », si on lui attribue une origine latine. Plusieurs dérivés de NERON ont existé jusqu’à nos jours : NORON, NEIRON, NERONIUM, NERO, NEROS…

Entre 768 et 771, le roi Carloman (frère de Charlemagne) confirme aux moines de St Denis (93) les possessions que leur avait données son père Pépin le Bref et au nombre desquelles figure la villa de Néron. Cette donation fut confirmée plus tard par Charlemagne, devenu roi d’Italie.

En 779, les moines de Thiron possédaient près de Néron le prieuré Saint-Rémy, dont il ne reste aujourd’hui plus aucune trace, car ses matériaux ont servi en 1827 à la construction du moulin de Pierres.

En 1250, le diocèse de Chartres mentionne l’église paroissiale de Néron, dédiée à Saint-Léger. Elle dépendait du doyenné d’Epernon et comptait alors 220 paroissiens.

En 1562, le 18 décembre, l’amiral de Coligny campa pendant 2 jours à Néron avec ses troupes, à la veille de la bataille de Dreux, qu’il perdit, et au cours de laquelle le Prince de Condé fut fait prisonnier.

Au 17ème siècle, le domaine de Néron était composé des fermes de Nogent-le Roi, Villiers, Bréchamps, Ormoy et Vacheresses. Il y avait à Néron, justice haute, moyenne et basse relevant de Dreux.

En 1679, le 10 octobre, a été bénie la cloche provenant du prieuré de Saint-Rémy, cloche actuellement à l’église Saint-Léger de Néron.

En 1773, la justice de Néron est transférée à Nogent le Roi.
En 1793, la population de Néron s’élève à 434 habitants.

Evolution de la population : en savoir plus….

En 1927, la fée électricité arrive dans la commune !

En 1935, est construit le dernier lavoir, celui du Pont de Fer.

Le 16 juin 1940, le 1er bataillon du 26ème Régiment de Tirailleurs Sénégalais résiste héroïquement aux troupes allemandes au hameau de Feucherolles. Du côté français, on relèvera 40 morts, dont 30 africains, et 1 seul du côté allemand.

En mai 1944, un bombardier anglais s’écrase en plein champ ; une des ailes de l’avion a été conservée par la Mairie pour y être exposée.

En 1956, l’eau courante arrive pour les habitants du bourg et de la Place, ceux de Feucherolles l’ayant eue 10 ans auparavant !

En 1985 est ouverte l’école maternelle dans les locaux de la maison communale, dont l’inauguration a lieu lors de la fête de la St-Léger en 1986.

Patrimoine

L’église Saint-Léger :

eglise-saint-leger

Contigüe à une ferme seigneuriale dont la cour jouxte la nef nord (partie la plus ancienne du bâtiment), l’église aligne au sud, du côté de la place, six pignons du collatéral aux grandes fenêtres en tiers-point. (Cf bulletin de la Société archéologique d’Eure et Loir n°16).

Elle est construite en maçonnerie de moellons et cailloux avec des pierres en grès gris taillés pour les soubassements et les contreforts. Sa longueur totale est de 27 mètres, sa largeur de 17 mètres au total, dont 10 mètres pour la nef principale.

La partie la plus ancienne, constituée du mur nord et des deux murs pignons, date du XIIe siècle. La construction des six chapelles, plus tardive, date de 1552, ainsi que la nef principale avec sa voûte en bardeau rehaussée à cette époque.

Avec le temps, la partie sud-est construite au XVIe siècle s’était très nettement affaissée du côté du presbytère.

En 2000, la municipalité a financé une tranche de travaux consistant à injecter du béton sous le pilier Est afin de stabiliser l’édifice.

D’autres travaux ont été réalisés pour rénover la façade Sud et restaurer la chapelle de la Vierge.

Il reste cinq pignons à restaurer pour que la rénovation du bâti de l’église soit complète. En attendant, les contrefiches et étayages actuels installés à l’intérieur demeurent en place.

L’église Saint-Léger est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Chemins de randonnées

Il existe deux circuits de randonnée pédestre au départ de Néron :

chemin-de-randonnee

logo-randonnee 1 – Vallée et bois de Feucherolles :

Entre les magnifiques fermes médiévales de Néron et de Boisricheux, qui témoignent de l’ancestrale activité agricole du plateau (prévoir du temps pour une incontournable visite), cheminez dans les bois escarpés de Feucherolles et de Néron à la découverte d’une flore sauvage d’une grande diversité.

Longueur : 18 kms (difficile)

Étape : Bouglainval

Arrivée : Néron

À voir en chemin : Néron : l’église Saint Léger (XI et XIIème), la ferme fortifiée, les lavoirs, les bois. Boisricheux : la ferme médiévale (XIIème)

logo-randonnee 2 – Vallée de Néron :

Vous serez séduit par le patrimoine de Néron avec son église et sa ferme médiévale mais également par le charme de Vacheresses-les-Basses avec son manoir et ses jolies maisons longeant le ruisseau. Au retour de balade, ne repartez pas sans un panier de produits fermiers d’origine biologique.

Longueur : 8,5 kms (facile)

Étape : Nogent-le-Roi

Arrivée : Néron

À voir en chemin : Néron : l’église Saint Léger (XI et XIIème), la ferme fortifiée, les lavoirs, les bois.

Voir le détail des circuits :

Présentation et localisation

Notre commune

Néron se situe dans une petite vallée du département de l’Eure-et Loir (28), à 6 km de Nogent-le-Roi et de Maintenon et 17 km de Chartres, la plus grande ville aux alentours. L’altitude moyenne y est de 110 m. La superficie de Néron est de 19,04 km². La commune est constituée d’un bourg (Néron) et de deux hameaux, Feucherolles et La Place. Au 1er janvier 2015, sa population légale s’élevait à 649 habitants. Ces derniers se nomment les Néronnais et les Néronnaises.

Néron est proche de la gare SNCF de Maintenon, qui permet de relier Paris en 50 mn.
Consultez les horaires des trains !

La commune de Néron est desservie par deux lignes de car du réseau Transbeauce, qui propose une offre diversifiée et adaptée à vos déplacements et à ceux de vos enfants :

La ligne N° 233 relie Néron à Dreux et la ligne N°11 relie Nogent le Roi à Chartres via Néron.

Consulter les horaires des cars ! :

Enfin, Néron bénéficie du service “Transbeauce à la demande” qui permet, sur simple appel téléphonique, de se déplacer entre 9 heures et 17 heures, 3 jours par semaine : les lundi, mercredi et vendredi, dans l’arrondissement de Dreux.


La vie économique

Artisans :

  • Ebénisterie Restauration – Michel Sauger – 1, rue de Pierres – 02 37 82 79 42
  • Entretien Espaces verts – Romain Cogneau – 19 rue de Bouglainval – 06 03 16 02 63
  • Néron Paysage – Matthieu Challe – 1, rue de Villiers – 06 61 88 42 50
  • Maçonnerie – David Renov – 7 rue d’Ormoy -06 18 35 08 48
  • Mécanique – Seb-Assistance – 8, rue de Feucherolles – 02 37 82 52 11
  • Plomberie-Chauffage-Couverture – Eric Pinault – imp. Beauregard – 02 37 82 79 22
  • Travaux Rénovation Aménagement Habitat – TRAMH – 2, rue du Capitaine Allard à Feucherolles – 06 63 51 34 43
  • Plomberie-Chauffage-Sanitaires – Lionel Lesieur – rue des Marais – 06 61 54 07 27
  • Batistory – M. Chkir – Entreprise pour tous travaux d’intérieur : électricité, peinture… – 06 22 17 49 66

Commerces :

  • La ferme au Colombier – boutique BIO – Françoise Lhopiteau – 2, rue d’Ormoy – 02 37 82 74 85 – Ouverture le samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.
  • Café et Restaurant “Chez Maria” – 5, rue du Pont de Fer – 02 37 82 53 57

Services et activités diverses :

  • Architecte – Jean-Marc Vidal – 14, rue Rousse – 02 37 82 70 37
  • Architecte d’intérieur– Emilie Chaillot www.epures.fr – 02 37 50 05 49
  • Dessinateur Industrie Mécanique – Laurent Mercier – 20, rue du Capitaine Allard à Feucherolles – 09 62 02 00 41
  • MELSP Création – Mélanie Poulingue – couture et design graphique – 2 rue des Saules – 06 58 15 56 01
  • Naturophate-Magnétiseur – Eva Salanova – 11 rue de Beaulieu à La Place – 
  • Taxis – Nadine Delaunay – 35, rue de Feucherolles – 02 37 82 56 00

Loisirs et hébergements :

  • Gîte rural “Le Clos du Pré St-Joseph” – Jean-Pierre Dubois – 22, rue de Bouglainval – 02 37 82 78 34
  • La ferme au Colombier – location de salles – Françoise Lhopiteau – 2, rue d’Ormoy – 02 37 82 74 85
  • Poney-club – “Le Shetland” – rue de Feucherolles – 02 37 51 94 40

Exploitants agricoles :

  • M. MARIE Guillaume – Earl des 2 Ormes – La Place
  • M. et Mme BUISSON Xavier – 11 rue de Villiers
  • M. FAUVEAU Roger – 10 rue des Marais
  • M. FINET Hugues – 10 rue de Bouglainval
  • M. et Mme FINET Stéphane – 18 rue de Villiers
  • M. et Mme GUILLET Laurent – 5 rue de Beaulieu – La Place
  • M. et Mme JOSSE Jean-Paul – 7 place du 16 juin 1940 – Feucherolles
  • M. LESIMPLE Jean-Jacques – 14 rue du Capitaine Allard – Feucherolles
  • M. LESIMPLE Thierry – 10 rue du Capitaine Allard – Feucherolles
  • M. LHOPITEAU François – 2 rue d’Ormoy
  • M. LHOPITEAU Romain – 1 Grande Rue
  • M. GALLAS Ambroise – 1 rue Boisricheux

Néron en images

Découvrez le village, vu d’en haut, sous la neige… :