La vie culturelle

Un projet culturel, artistique et participatif :

Action culturelle, atelier à l’école, spectacle dans le village, rencontre avec les artistes sont ici, chez nous, pour créer un autre rapport au temps, à la nature, au patrimoine et à l’espace !

Une véritable aventure collective à construire avec vous !

La mise en place d’une programmation culturelle et artistique est liée à notre projet. Elle est proposée à l’ensemble des habitants de Néron et de ses hameaux – Feucherolles et La Place – pour favoriser la rencontre, l’échange autour du spectacle vivant, et contribuer à participer à une démocratisation culturelle. Ainsi donner l’accès au plus grand nombre, permettre à la population, du plus jeune au plus ancien, de découvrir que le rôle du spectacle vivant est avant tout de stimuler la créativité, la part sensible de chacun d’entre nous.

C’est pourquoi depuis 2009, nous menons une action en direction de la musique, de la danse et de la lecture avec l’école, l’accueil de loisirs, l’école de musique et de danse des 4 Vallées, en y associant les associations de la commune.

Ainsi l’ensemble des habitants se rassemble autour de la pratique artistique, afin de participer et de rendre publics des ateliers.

Notre choix est d’inscrire notre action sur la durée, à l’échelle d’un territoire, afin de développer la circulation des publics et des oeuvres dans différents lieux, moyennant un partenariat pérenne avec des lieux de culte, des fermes, puis avec des structures de diffusion sur le département.

Les manifestations culturelles :

 

Que s’est-il passé en 2017 ?

Concours de caisses à savon :

Du soleil, des concurrents motivés, des voitures colorées, des boulistes enjoués, des supporters euphoriques, des organisateurs enthousiastes…..tous les ingrédients réunis pour une journée festive réussie.
La journée a commencé par les préparatifs. Les volontaires se sont partagés les tâches : préparation du pas de tir du feu d’artifice, mise en place de la Barbotte, des tables, bancs et barbecues pour le repas du soir ; sécurisation du parcours des caisses à savon par l’installation de ballots de paille.

Dès 14h00, véhicules et conducteurs se sont présentés, et le public a pu apprécier l’originalité, l’esthétique, la recherche technique de nos fous du volant. Les pompiers de Nogent-le-Roi avaient construit un camion, évidemment rouge, ressemblant à s’y méprendre à leurs véhicules d’intervention. Comme l’an passé, le couple de participants de Longboard est sur la ligne de départ. Tous les véhicules sont hauts en couleur : tricks, licorne,
voiture style Méccano, tracteur-tondeuse, voiture en palette, R8, Ferrari, Ogive biplace…..que d’imagination, de créativité !!

Trois épreuves de courses ont eu lieu : descente technique en slalom, descente de distance, épreuve de freinage, et pour terminer élection par le public de la voiture la plus originale. La Band’LA DO RÉ accueillait en musique chaque arrivée…..
Durant ces épreuves, une dizaine d’équipes de joueurs de pétanque ont bataillé dans une ambiance décontractée pour décrocher la victoire.
Cette journée s’est terminée par les remises de prix, puis s’est prolongée tard dans la nuit par les habituelles festivités du 14 juillet.

 

Que s’est-il passé en 2016 ?

La fête de la musique :

Cette année aura pu festoyer avec les groupes « Le Bon, la Brute, et la Raison », « Le jazz Band » de René Oghia, le groupe « Carlingue », le « Cabaret orchestra » et sa Chorale.

Concours de caisses à savon :

Les festivités du 14 juillet aura vu se dérouler la descente de caisses à savon dans la rue d’Ormoy devant de nombreux spectateurs. Huit voitures ont participé à cet événement, certaines ont été fabriquées pour l’occasion, d’autres étaient présents déjà à l’événement quelques années plus tôt. Ont également participé les caisses et luges de l’équipe de Villiers-Saint-Frédéric dans les Yvelines. Le soleil était de la partie et l’ambiance également.

 

Que s’est-il passé en 2015 ?

La fête de la musique :

En cette année 2015, la fête de la musique s’est étiolée sur différents lieux et sous différentes formes et styles musicaux. Au gré des chemins, les habitants pouvaient profiter d’un temps de pose en se laissant bercer par les notes d’un violon et d’une guitare au lavoir. Un peu plus loin, on pouvait entendre la voix d’une chanteuse accompagnée de son banjo au ponton du bout de la ganivelle tandis qu’un saxo et une guitare se faisait entendre à l’autre ponton.  Également, au terrain de boules,  une famille de 4 musiciens a pu faire une démonstration de leur habileté et pour finir la journée avec un concert improvisé et endiablé où tous et toutes  ont pu chantonner, danser sur les divers instruments musicaux qui s’y étaient tous retrouvé.

 

Le festival excentrique :

Un atelier boulangerie d’envergure avec Didier Poitevin, chef boulanger de Villiers le Morhier, qui nous a sensibilisé à « créer un pain » en complicité de Germain Bourré, désigner culinaire.
Les élèves de l’école des sources ont réalisé 120 boules de pain, dans lesquelles ils ont glissée des barres chocolatées pour améliorer la dégustation.

Un atelier conte, dans lequel des habitants se sont investi avec énergie, avec la complicité de la bibliothèque pour créer le spectacle « le pain de Néron » et une œuvre pérenne avec le four à pain.
Ce four à pain est géré par le Comité des Fêtes et pourra être utilisé lors d’évènements communaux.

Du cirque avec la compagnie « Le chepteil aleikoum » et son spectacle « Le repas », une exposition originale, un bal sous chapiteau … et un tournage imaginaire
Un livre « Qui voit le ciel dans l’eau…. » édité sur la collaboration des Néronnais avec Camille Perrau, démonstration faite qu’il y a de nouveaux projets artistiques qui existent, fondés sur le « faire ensemble ».

Le festival a réuni près de 3000 spectateurs et Néron est devenu, le temps d’un week-end, la capitale de la culture et de la rencontre !

Un orchestre est né : « Le grand orchestre des 4 Vallées ». Ce projet soutenu par le dispositif national « Orchestre à l’école », l’école de musique de la CC4V, les communes de Nogent-le- Roi, Faverolles, Néron avec la complicité de Guillaume Dutrieux – chef d’orchestre émérite -, puis du groupe de musiciens « Orchestra » de Jean-Jacques Lecomte et du groupe M’Wave.

Merci à l’ensemble des habitants, associations, agriculteurs, école, bibliothèque, passionnés, pour votre participation aux ateliers, aux spectacles, à la préparation, aux répétitions, aux réunions, aux différents pots et aux montages.
Grâce à vous, le festival a été une réussite tant sur l’ambiance que sur les projets “Le pain de Néron”, “Le Grand Orchestre des 4 Vallées”.

excentrique

scenes-eureliennes

excentrique

Que s’est-il passé en 2014 ?

Le festival excentrique :

En cette année 2014, le Festival excentrique s’est déroulé sur le thème de la rivière.

Le projet collectif, Rana Motus (mené par le collectif Dérives), a réuni une nouvelle fois les habitants de notre village, autour du Néron qui, au fur et à mesure des ateliers de préparation, s’est transformé en lieu de passage, de vie et de partage comme il l’était autrefois.

Les enfants de l’école des Sources ont fabriqué pour ce projet des pièges à grenouilles, des grenouilles en papier et créé une bande sonore de bruits d’eau pour agrémenter le parcours.

La journée du 21 juin a démarré avec Le Grand Orchestre des 4 Vallées regroupant les enfants du projet Orchestre à l’école (Néron, Nogent-le-Roi et Faverolles) , l’école de musique de la CC4V et le groupe Orchestra de Néron menés par le chef d’orchestre Guillaume Dutrieux.

Les festivités se sont ensuite déroulées de manière conviviale sous un grand soleil avec un spectacle de danse, une déambulation musicale autour du Néron, accompagnant la visite du Projet Rana Motus, ainsi que des créations visuelles et audiovisuelles dans la prairie.

Les visiteurs auront pu se désaltérer et manger grâce au comité des fêtes et des chasseurs qui avaient préparé un cochon de lait à la broche et des grillades.

Les éléments du parcours dans le lit de la rivière ont été conservés jusqu’au mois d’octobre pour le plaisir de tous les habitants.

A vous qui avez participé, de près ou de loin, dans l’eau ou au bord, dedans ou dehors, nous disons un grand merci pour avoir fait vivre ce Festival et avoir permis à notre cours d’eau de retrouver son charme, son attrait et son activité.